Expositions

Affiche The Grand Place to be

The Grand Place to Be

A l’occasion du 20e anniversaire de l’inscription de la Grand-Place de Bruxelles sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO, le Musée de la Ville de Bruxelles et la Cellule Patrimoine historique proposent une exposition inédite sur ce lieu emblématique de l’architecture bruxelloise.

Organisée autour de la statue monumentale du saint Michel, girouette du 15e siècle, l’exposition aborde l’ histoire, l’ architecture, la sauvegarde et la mise en valeur de la plus belle place du monde. Des œuvres d’art, des documents d’archives et des objets archéologiques rares et inédits sont rassemblés pour la première fois. Les chantiers de restauration sont également mis à l’honneur grâce à des documents de travail, des photographies de chantier, de l’outillage et des objets originaux provenant des façades.

The Grand-Place To Be est maintenant une salle dédiée entièrement à la Grand-Place : son histoire, son patrimoine, son quotidien en hiver comme en été…

Affiche The Grand Place to be

Archives de la Ville de Bruxelles

Affiches Belle Epoque

09.05.2018 > 02.09.2018

L’affiche illustrée apparaît à Paris dans les années 1870-1880. Elle trouve immédiatement un écho à Bruxelles. De nombreux artistes s’essaient à l’art de l’affiche. Des plus célèbres au plus méconnus. Séduits par ce média éphémère, techniquement exigeant, l’affiche colore la ville et ses faubourgs. Porteuses de messages publicitaires, elles annoncent la société de consommation. Une multitude de produits en tout genre y sont vantés : téléphone, vélo, voiture, biscuits et chocolat, café ou alcool, sans oublier les cirques et autres théâtres. L’image de la femme bourgeoise et libérée à la fois représente cette envie de luxe et de modernité.

Archives de la Ville de Bruxelles

Affiche Baudelaire

Baudelaire >< Bruxelles

07.09.2017 > 11.03.2018

À la fin de sa vie, Charles Baudelaire (1821-1867) passe deux ans à Bruxelles, de 1864 à 1866. Une période d’amertume, de maladie et de dénuement qui amène l’auteur des Fleurs du Mal à écrire un pamphlet virulent, non publié de son vivant : Pauvre Belgique! Ce pamphlet, concentré des griefs du poète envers la Belgique, sert de prétexte à cette exposition.

Au-delà des propos infâmants du poète, c’est à une visite inédite et impertinente de la capitale belge des années 1860 que nous vous convions, avec Baudelaire comme guide : ce Bruxelles de la fin du règne de Léopold Ier, de la Senne, du savon noir, des charrettes à chiens et des premières photographies.

Affiche Baudelaire

Affiche Bruxelles par Monique Martin

Bruxelles par Monique Martin

11.06.2015 > 27.09.2015

Monique Martin (1928-2000) est une artiste majeure de notre pays, à la fois peintre et illustratrice, créatrice notamment d’Ernest & Célestine.

Cette exposition part à la découverte des diverses facettes de son art, avec Bruxelles comme fil rouge. La capitale belge, où elle vécut toute sa vie, a marqué son œuvre, que ce soit dans ses albums pour la jeunesse, qu’elle signe du pseudonyme de Gabrielle Vincent, dans ses paysages ou ses portraits. Son trait respire Bruxelles.

Cette rétrospective met à l’honneur des planches originales d’Ernest & Célestine, des scènes croquées sur le vif au Palais de Justice et des inédits Le petit ange à Bruxelles, son tout premier album, édité en 1970.

Affiche Bruxelles par Monique Martin

Affiche Bruxelles à l’heure allemande

14-18 Bruxelles à l'heure allemande

21.08.2014 > 03.05.2015

Pendant près de 4 ans, loin du front, les Bruxellois tentent de survivre à un régime d’occupation oppressant. Les jours sont rythmés par les multiples ordres de l’occupant. Les habitants vivent à l’heure allemande, 60 minutes en avance sur l’heure belge. Soumise au blocus britannique, l’Allemagne manque très vite de tout et se sert des ressources belges pour soutenir son effort de guerre.

Soigneusement conservés pendant un siècle, les documents et objets datant de la Première Guerre mondiale font partie du patrimoine exceptionnel de la Ville de Bruxelles.

 

Affiche Bruxelles à l’heure allemande

Affiche De la halle au pain

De la halle au pain au Musée de la Ville

Huit siècles d’histoire de Bruxelles

04.07.2013 > 20.04.2014

Le bâtiment néogothique du 19e siècle tel que nous le connaissons aujourd’hui est le témoin d’une histoire qui commence au 13e siècle. L’édifice connait une vie tumultueuse : construit, détruit, remplacé, incendié, restauré, re-détruit et enfin reconstruit « à l’identique » à la fin du 19e siècle. La Maison du Roi est le premier bâtiment civil belge classé en 1936. Il est inscrit en 1998 au patrimoine mondial de l’UNESCO avec l’ensemble de la Grand-Place.

À l’aide d’archives, de gravures, de dessins, de peintures, de plans, de sculptures, de photographies et de reconstructions digitales, cette exposition raconte l’histoire mouvementée de ce bâtiment emblématique.

Affiche De la halle au pain

Affiche Cas Oorthuys

Cas Oorthuys

19.04.2012 > 31.12.2012

L’abondante collection du photographe hollandais Cas Oorthuys conservée au Nederlands Fotomuseum à Rotterdam permet au Musée de présenter une exposition consacrée au regard d’un étranger sur Bruxelles. Parmi près de 2000 clichés, la sélection se porte sur 69 photographies illustrant la décennie 1946-1956, un tournant important dans l’histoire de la ville. Dix ans à peine entre ce cliché d’un homme lisant une affiche de ravitaillement et ces couples « libérés » qui fréquentent un restaurant chic.  Cette décennie apparaît aujourd’hui comme un moment charnière entre deux époques.

Affiche Cas Oorthuys

Affiche Bruxelles à l’Aquarelle

Bruxelles a l’aquarelle

Instantanés 1884-1897 Jacques Carabain

03.12.2011 > 31.12.2011

A la demande du bourgmestre Charles Buls, le peintre Jacques Carabain réalise 59 aquarelles de Bruxelles. Le but : immortaliser le paysage avant les grands travaux urbanistiques. Ces œuvres d’un artiste talentueux, conservées dans les collections du Musée, sont une source d’information sur des endroits qui entre-temps ont bien souvent subi de profondes modifications. Confrontées à des documents iconographiques anciens issus des Archives de la Ville, des plans et des photos actuels, elles nous montrent l’évolution de ces sites et de la vie à Bruxelles jusqu’à aujourd’hui.

Affiche Bruxelles à l’Aquarelle

Affiche De la Ville et ses plaisantes campagnes

De la ville et ses plaisantes campagnes

Regards sur Bruxelles et ses environs au 18e siècle

10.10.2007 > 27.01.2008

Le Musée de la Ville de Bruxelles présente au public une exposition sur le paysage de Bruxelles au 18e siècle.  Au travers des dessins et des peintures de deux paysagistes peu connus mais non des moindres : Ferdinand-Joseph Derons et Andreas Martin.

Affiche De la Ville et ses plaisantes campagnes

Affiche Made in B

Made in Brussels

300 ans de faïence et de porcelaine(1650 – 1950)

19.11.2003 > 30.04.2004

Dès la fin du 17e siècle s’ouvre, au cœur de Bruxelles, la première fabrique de faïence à l’initiative de la dynastie d’entrepreneurs Mombaers. Un siècle plus tard, la faïence est relayée par la production nouvelle de porcelaine. Au-delà de l’intérêt économique, c’est une révolution sociale qui va se jouer. Si la noblesse possède de la vaisselle d’argent onéreuse qu’elle se partage pour les grands dîners, le peuple mange jusqu’alors dans des assiettes d’étain ou des écuelles en bois. Une nouvelle industrie voit le jour. Elle marque le début d’une tradition artistique au service du quotidien.

Affiche Made in B

Affiche Made in B

Petits coins dans la grande ville

Les toilettes publiques à Bruxelles du Moyen Âge à nos jours

30.04.2003 > 18.08.2003

Dans la ville, les espaces publics sont des lieux de vie pour les habitants. Aujourd’hui, la convivialité et le confort du citadin sont remis à l’honneur par nos autorités politiques. Et pourtant, au centre de Bruxelles, les bancs sont rares et les toilettes publiques inexistantes alors qu’elles étaient présentent à Bruxelles depuis le Moyen Âge et jusqu’il y a une trentaine d’années.

Affiche Made in B

Bruxelles à ciel ouvert

Bruxelles à ciel ouvert

Esquisse de l’évolution des espaces dans le pentagone

31.10.2001 > 31.08.2002

Cette exposition montre l’évolution des espaces tels que des places, des zones vertes, des cimetières, des parkings, etc., qui se sont développés en fonction des principaux éléments constitutifs de la ville de Bruxelles : un cours d’eau, la Senne, des activités commerciales, des lieux de culte, des centres politiques. Des photographies de Marie-Françoise Plissart complètent l’exposition et tissent un lien entre une certaine image « bucolique » de l’ancienne Bruxelles et la ville contemporaine.

Bruxelles à ciel ouvert